Juillet 2019
DimLunMarMerJeuVenSam
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier


Aller en bas
le Golem qui rêve
Trésorier
Trésorier
Nombre de messages : 2230
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 03/02/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://legolemquireve.wordpress.com/

[Promethean: the Created] Une deuxième chance Empty [Promethean: the Created] Une deuxième chance

le Ven 01 Mar 2019, 19:16
Comme je l'avais mentionné il y a quelques temps, j'ai dans l'idée de vous proposer un scénario pour Promethean: the Created.

Cela dit, pour savoir si ce scénario peut intéresser le public, il faut le titiller (le public, pas le scénar'). Faire un teaser quoi. Problème, j'ai du mal à écrire un teaser court sans spoiler l'intro complète que j'ai en tête. Vous me connaissez, quand je raconte un truc, il faut toujours que ce soit super long. Du coup, ma solution : je ne vous fais pas de teaser, je vous écris carrément l'intro que j'ai en tête. Ce sera toujours plus exhaustif qu'un teaser de 4 lignes.
Et si on me répond « on veut pas de ton scénar', ça a l'air nul ! », j'aurai au moins sorti cette intro de ma tête en la couchant à l'écrit et je passerai à autre chose. Cerise sur le gâteau, j'aurai évité des joueurs de mauvais goût qui à l'évidence ne me méritent pas. :p

Deux petites choses avant que vous entamiez la lecture qui vous attend :

  1. L'intro est pas finie. Bah oui, c'est long à écrire tout ça. J'estime en avoir pondu la moitié, ce qui laisse une deuxième tartine à paraître plus tard.
  2. Si jamais, au fil de votre lecture, vous vous tripotez à l'idée de jouer un Prométhéen, j'en serais ravi. Mais sachez aussi que je compte écrire plus tard une intro pour Changelin: le Songe, histoire de vous donner le choix.






[Promethean: the Created] Une deuxième chance Prometheanlogo

[Promethean: the Created] Une deuxième chance The_last_stop_by_gavade


Une deuxième chance
Introduction pour un jeu de Promethean: the Created


Le matin est gris. Ni pluvieux, ni froid. Juste gris. Cela fait déjà une bonne heure que le soleil s’est levé dans une aube sans chaleur et le monde tourne pourtant au ralenti. Le métabolisme de la société est lent à récupérer sa vitesse normale comme s’il était encore engourdi après une nuit de sommeil troublé. Un peu comme un moteur usé qui tourne en sous-régime. C’est un de ces moments où l’instant présent semble figé en attendant que le temps retrouve son rythme. C’est une heure grise tout simplement.

Autour de vous, le bar-restaurant de l’aire d’autoroute est quasiment vide à l’exception de quelques routiers. Personne ne se regarde et personne ne se parle. On mange et on mastique en silence. À travers la télévision murale qui grésille légèrement, le journal du matin égrène un chapelet ininterrompu de nouvelles moroses qui concernent tour à tour la météo du jour, les chiffres de la bourse, le dernier bilan des morts dans un pays lointain constamment en guerre, des affaires politiques récentes et enfin des aliments qui, selon des experts, pourraient être responsables du cancer du côlon.

Vous n’avez jamais eu le cancer du côlon. Et dans votre situation actuelle, il n’y a aucune chance pour que vous le chopiez un jour. Ni aucun autre cancer d’ailleurs. Beaucoup penseraient que c’est une sacrée chance que vous avez. Les gens paieraient cher pour être immunisé comme vous. Malheureusement pour vous, d’autres problèmes empoisonnent votre vie, même si le cancer n’en fait pas partie.




Vous êtes une bande étrange. Des individus pas forcément assortis au premier coup d’œil. Mais sous les apparences, vous n’êtes pas humains. Vous avez été créés par vos géniteurs selon des méthodes contre-nature. Bien que vous ayez été conçus dans des circonstances différentes, vous avez un point commun qui vous unit. Le Feu Divin. Volé par Prométhée dans les mythes grecs, il a été introduit de force dans vos corps pour vous animer et vous conférer un semblant de vie. Vous êtes des Prométhéens.

Vos histoires personnelles sont confuses : non seulement vous n’êtes pas venus au monde de manière conventionnelle, mais vous n’avez pas non-plus eu beaucoup de repères auxquels vous raccrocher durant les premiers jours de vos vies. Certains d’entre vous n’ont jamais connu leur créateur, seulement une trace ou un message de ce dernier qui laisse à croire qu’il a disparu après vous avoir donné la vie. Quant à ceux qui ont eu la chance (ou la malchance) de connaître le leur, ce n’était pas une relation destinée à durer : le géniteur (qui était également un Prométhéen) a disparu prématurément dans des circonstances tragiques ou alors la haine et la rancœur se sont installées entre le parent et l’enfant, brisant le lien fragile qui les unissait aussi sûrement qu’un cordon ombilical est sectionné après une naissance.

Faute de semblables, vous avez erré dans un monde hostile. Certains d’entre vous ont vagabondé depuis longtemps, peut-être des décennies, accumulant aigreur et lassitude sur la route, tandis que d’autres, plus jeunes et plus idéalistes (ou naïfs, c’est selon), ont encore un regard neuf sur le monde qui vous entoure. Vous avez tenté de vous intégrer, mais vos efforts maladroits n’ont servi qu’à empoisonner l’environnement et les humains autour de vous. Il semblerait que vous ne puissiez vous installer nulle part, pas même pour vous blottir en boule et vous faire oublier. Le Désarroi et la Désolation, fléaux de vos existences, vous poussent invariablement à partir et vous vous retrouvez constamment sur la route.

Une consolation demeure toutefois : vous vous êtes rencontrés les uns après les autres et vous avez formé un groupe. Bien que vous soyez différents, vous avez immédiatement reconnu l’étincelle de Feu Divin qui brûle en chacun d’entre vous. Coup de chance ou signe du destin, votre rencontre est une bénédiction et la compagnie des uns et des autres est un luxe précieux. En effet, les Prométhéens sont extrêmement rares et vous n’en avez rencontré aucun autre depuis. En revanche, vous avez trouvé beaucoup de signes et de messages laissés par d’autres Prométhéens.

Des symboles alchimiques tagués sur un mur, dissimulés parmi des graffitis de gangs des rue, des signes secrets taillés au couteau sur un vieux poteau téléphonique en bois, des messages gravés au pyros sur un panneau publicitaire et visible uniquement de vous, un dictaphone caché dans un vieux mur de briques, un journal intime abrité dans un casier de consigne en gare, etc. Des Prométhéens ayant vagabondé avant vous ont laissé des traces sur leur chemin. Des messages que seuls des yeux avertis ou capables de voir le Feu Divin peuvent déchiffrer. Ces notes écrites vous sont destinées, ainsi qu’aux autres Prométhéens qui pourraient suivre après vous. Il s’agit le plus souvent de courts messages, de bribes d’informations ou d’avertissements secrets. Par exemple :

« attɘntIon, monst.ɘs endo.mIs d.oIt dɘvant, n’y allɘz pas »


« moi, Butterfly, suis passé par ici, j’ai vécu, j’ai existé »


« j’ai enterré mes notes de recherche au pied du vieil orme,
puissent-elles vous servir car je n’en aurai plus besoin »


Parfois les messages sont beaucoup moins laconiques. Il s’agit alors de journaux intimes, de témoignages ou de cahiers de recherches. Certains racontent la vie de leur auteur ou bien celle d’un de ses compagnons de route. D’autres évoquent les objectifs et la destination d’un Prométhéen. Ces écrits ont tous un élément majeur en commun : le Pèlerinage, ou le voyage à accomplir pour devenir humain. Tous ces auteurs parlent inévitablement de la marche à suivre pour accomplir la transmutation ultime : convertir l’étincelle de Feu Divin en âme humaine. La plupart abordent leurs théories sur la façon d’y arriver, tandis que d’autres expriment leurs doutes et leurs peurs, mais aussi leurs espoirs. Et enfin, quelques-uns expliquent avec fatalisme et amertume pourquoi ils ont arrêté d’y croire… Quelques soient leurs opinions et leurs parcours, le Pèlerinages fut (ou a été) un élément central, capital même, dans la vie de ces Prométhéens. Si ces confrères ou consœurs semblent introuvables malgré vos efforts, on peut supposer qu’ils ont réussi à atteindre leur objectif ou bien qu’ils sont morts en essayant.

Au sein de votre groupe, le concept du Pèlerinage suscite des réactions diverses. Certains veulent y croire, d’autres sont plus sceptiques. Mais quelle que soit votre opinion, vous ne pouvez malheureusement être certain de rien. Même si vous êtes dubitatif, il existe toujours la possibilité que le Pèlerinage soit bel et bien un miracle accessible au Prométhéen qui garde la foi. Et inversement pour les plus optimistes : il est impossible d’écarter la possibilité que le Pèlerinage ne soit qu’une chimère, autrement dit une fausse route.

Toutefois, que le Pèlerinage soit bel et bien une réalité ou non, les messages laissés par les autres Prométhéens sont vos seules pistes pour vous guider à travers un avenir incertain. Ces traces de ces aînés vous ayant précédé sont pour le moment vos seules balises. Grâce à ces éléments, vous avez pu expérimenter avec l’alchimie et découvrir un peu mieux vos capacité et vos pouvoirs, sans oublier les dangers et les périls que vous avez esquivés.




Retour au présent, dans l’aire d’autoroute.

Vous n’avez aucune idée d’où aller. Les derniers messages ne vous pas été d’un grand secours pour savoir quelle direction prendre ou quelle piste creuser. Une fois de plus, vous vous retrouvez à errer. Ce n’est pas la première fois que ça arrive. Vous avez l’habitude. Mais cela se produit de plus en souvent ces derniers temps. Les messages vous apprennent de moins en moins de choses. Pire, ils se sont montrés de plus en plus sombres. Le dernier en date étant une oraison funèbre pour une Prométhéenne tragiquement décédée, rédigée par son compagnon anonyme. Un sentiment de défaitisme commence à souffler silencieusement sur votre groupe. La destination du Pèlerinage est de plus en plus incertaine pour certains d’entre vous. Vous mangez votre repas en silence pendant l’heure grise du matin en essayant de ne pas trop ressasser vos doutes dans votre esprit.

Tout d’un coup l’heure grise de l’aube s’achève et le monde se remet en marche à pleine vitesse. La télévision murale du restaurant vous bombarde de publicités agressives et d’explosions de couleurs. Des clients s’en vont et d’autres, plus nombreux, affluent pour commander leur petit-déjeuner. À travers les fenêtres de l’établissement, la circulation s’accélère et se densifie sur l’autoroute à mesure que les gens se rendent au travail. Des camions viennent se garer sur le parking de l’aire. La vie reprend son train-train habituel.

Soudain, le Feu Divin dans votre corps s’anime et vibre. Vous savez immédiatement ce que cela signifie et vous relevez la tête pour regarder autour de vous. Une autre flamme divine vient de se manifester à proximité. Un autre prométhéen approche.

Fin première partie.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum